jeudi 22 janvier 2015

Au revoir petit Lapin

On a parfois l'impression d'accumulé et on garde souvent en soi mais là je sature. Je n'ai pas envie de garder, j'en ai ras-le-bol. Alors ça n'arrivera pas souvent ici mais oui ce soir je râle, je gueule, je pète les plombs !!!

J'aime quand on se dit : bon allez l'année a été pourri, cette nouvelle année on y croit : positive attitude ! 

Vous avez tous remarqué on a commencé fort, très fort, je ne reviendrais pas là dessus.

Bref.

Aujourd'hui une journée où tout nous sourit. Je suis très calme et fait les choses que j'ai à faire naturellement et avec plaisir. Juline est très calme aussi et quand je retrouve les grandes pendant midi elles sont très en forme et nous rigolons bien. 

L'après-midi je me consacre à leur préparer une surprise, j'y mets mon coeur et c'est un réel plaisir de découvrir leur visage à 16h. 

Je continue de gérer les enfants : jeux, bains, lecture, rangement de la maison...

Le Papa rentre, il me ramène des livres de France Loisirs, c'est un amour. On discute, on se raconte notre journée et je sens que tout le monde est sur la même longueur d'onde, on a envie de rire. C'est tant mieux.

Seul ombre au tableau, nous donnons de la salade au lapin et il ne vient pas manger. Bizarre. Les filles sont avec moi, on regarde, on se demande, si, il est là mais bizarre. 

Nous passons à table dans l'ambiance d'avant : on se marre à fond, les filles sont en forme et le Papa aussi, je rigole à en pleurer et c'est bien agréable. Pour une fois on échange de place, c'est le Papa qui couche les filles et moi qui débarrasse (c'est plutôt l'inverse d'habitude). 

Vraiment cette journée était attendue, ça faisait un moment que mon moral n'était pas au top et là vraiment j'étais bien, on allait bien.

Je suis retournée voir le lapin. Oh il a l'air mal. Il n'est pas comme d'habitude.

Je me remémore la journée. Si je l'ai vu et il allait bien !!! 

Juline s'est approchée de la cage le matin, elle était embêtée elle ne pouvait pas l'attraper, alors elle lui a parlé, un peu.

Akilina lui a donné à manger. 

Emélia a couru pour lui donner de la salade.

Bon. Et maintenant je suis là à le tenir contre moi, enveloppé dans une couverture, il doit se réchauffer. On essaye de lui donner à boire. Et on regarde sur Internet. Le verdict est sans appel. Je n'ose y croire. J'ai le droit? ... Merci. Fais chier bordel de merde !!!!!!!!!!

Il faudra attendre seulement quelques minutes et il ne sera plus des nôtres.

Merci de me permettre de vider mon sac ici.

Ce lapin est entré dans notre vie 2 jours avant l'arrivée de Juline et en grande rêveuse j'ai imaginé qu'il grandirait ensemble.

Je vais aller me coucher sachant que demain matin mes enfants se réveilleront et devront apprendre la nouvelle. Je ne sais vraiment pas comment je vais faire. 

Akilina sera touchée, c'était SON lapin. Emélia est très sensible. Juline va le voir TOUS les matins.

Allez, c'est tout, c'est comme ça mais merde quand même.... 

je suis navrée mes filles, un petit mot ici pour que vous sachiez que oui Sandwich était important pour nous, qu'on l'aimait, qu'il était incroyablement doux, gentil et rigolo et que c'était vraiment chouette d'avoir un lapin dans notre maison <3


8 commentaires:

  1. Je suis peinée et triste pour vous, et puis, votre petit lapin ressemblait énormément au mien, décédé également très jeune, affaibli par un AVC .. Courage à vous, pour les enfants <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est un risque à prendre avec les lapins nains, ils sont très fragile, merci beaucoup <3

      Supprimer
  2. Oh courage à vous je vous envoie plein de bisous <3

    RépondreSupprimer
  3. Réponses
    1. les filles semblent relativement bien le vivre, nous sommes déjà passés voir les lapines et elles sont toutes pleines, nous nous préparons à accueillir un nouveau bébé mais comme dit Akilina : nous n'oublions pas pour autant Sandwich, nous lui avons fait des dessins et nous lui rendons visite sous notre arbre magique ;)

      Supprimer
  4. Aïe ! mes p'tites louloutes vont être bien tristes :( il était tout mimi en plus mes filles l'aimaient beaucoup aussi
    pleins d'ondes positives pour avoir le courage de surmonter cette bien triste nouvelle :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. malgré la tristesse j'ai trouvé intéressant les questions qui se sont posés. Akilina s'est beaucoup interrogés sur nos manières différentes de réagir et si on ne pleure pas est-ce que ça veut dire que l'on n'est pas triste?

      Supprimer

Un petit mot fait toujours plaisir, merci !