jeudi 19 octobre 2017

Au Sentier des Anges - Spa à Pouxeux

Voici une de mes premières découvertes en arrivant dans les Vosges : 


Au Sentier des Anges

Je dois vous avouer que, comme première sortie, c'est quand même la classe 😉

Quand j'ai reçu l'invitation, j'étais aux anges (c'est le cas de le dire). Après des mois de stress avec notre changement de région, j'avais bien besoin d'un moment détente. Un moment rien qu'à mois.


On se programme un jeudi matin avec Nadège, la gérante. Je regarde le site : whoua ! Très, très classe... j'ai presque peur de ne pas être à la hauteur avec mon allure 100% mère au foyer de ces derniers jours. 

Je prends ma voiture et me voici sur la route. Je découvre les montagnes Vosgiennes (oui, où nous habitons, ce n'est pas flagrant, que nous sommes à la montagne), je chante à tue-tête dans la voiture (presque libérééé délivréééé je vais me faire masser !!!!) et les larmes me montent aux yeux... oups ! Trop plein d'émotions, oui il était temps !

Je tourne enfin direction Pouxeux, là je me retrouve vite entre les travaux à demander mon chemin, personne ne connaît. Mouais... bon... je continue et là franchement je suis en train de me demander si je vais trouver ce centre de bien être. 


Quand je découvre la maison de Nadège, elle ne ressemble à aucune autre et merci au flamant rose d'avoir attirer mon attention. Je me gare, c'est sympa ici et je me sens comme dans un endroit secret, loin de tout, avec vue sur la nature et cette maison familiale. Je me demande... mais en ouvrant la porte, j'aperçois le visage de Nadège qui passe l'embrasure. Elle me sourit et je reçois sa chaleur en plein visage. Elle est magnifique et elle est tellement agréable que j'ai l'impression de la connaître. Je lui parle comme je parlerai à ma copine (en même temps, ça fait 1 mois que je ne parle à personne ici... ça aide un peu pour me délier la langue).

Elle m'invite à découvrir les différents espaces. Je suis sous le charme.

Quelques photos : 




La bulle. Un endroit pour se ressourcer. Se retrouver. Une bulle au calme. Pas de massage. Juste un matelas à eau, de la musique, des variations de lumières sur les murs... j'adhère complètement.



La salle de massage pour le visage qui peut se transformer pour un thé marocain et une discussion en pleine conscience.


Un coin bar à ongles pour une manucure ou un moment de rencontre, pour discuter, pour profiter



Elle finit par LA pièce. Je ne peux retenir un whouaou ! C'est joli et tellement chaleureux.
C'est ici que je vais pouvoir profiter d'1 h de massage.

Nadège me pose une ou deux questions. Je vois qu'elle m'observe pour mes réponses.

Je m'allonge et le massage commence. Doux puis intense, les mouvements varient et je me détends. Ah tiens non, mon dos coince. Je dois être plus tendue que ce que je pensais. Elle force et je sens que ça va passer. Pfffiou... détente assuré. Le noeud est parti. Je suis là. Je ne pense à rien qu'à laisser profiter mon corps et mon esprit. Le dos, les jambes, les bras, le ventre... jusqu'au bout des ongles et des orteils. Mon dieu que je suis bien. 

Je n'arriverais pas - encore une fois - à redire le nom mais elle a utilisé un "bol" (ça ne s'appelle pas comme ça évidemment) sur mes jambes. C'était tellement froid, tellement surprenant mais j'ai adoré. Je me sentais légère...

Le massage terminé, j'ai demandé à Nadège si elle savait qu'elle allait me masser de cette manière. La réponse ne m'a pas surprise. Non. Elle a écouté ce que je lui ai dit mais elle a fait attention aux réactions de mon corps et elle a adapté le massage au fur et à mesure. Que dire... j'adore ! Tout simplement. On sent son professionnalisme, son envie de bien faire, son pouvoir (ouais carrément) pour nous détendre. 

C'est vraiment une parenthèse dans nos vies si remplit et dans nos rôles de mamans que de prendre un temps pour soi. Ce que j'ai aimé Au Sentier des Anges, en dehors de la personne que j'ai rencontré, c'est ce côté cocon. En dehors d'un centre ville, dans une impasse. C'est un charme supplémentaire.




*massage offert, merciiii beaucoup

lundi 16 octobre 2017

Collection de jeux Astérix - Editions Atlas [Mes jouets préférés]

On se retrouve pour le rendez-vous organisé par Poupette World, le premier et le troisième mardi de chaque mois, nous vous présentons les jouets de nos enfants, leur coup de cœur et/ou le notre.


Aujourd'hui, je vous présente mes jeux de société Astérix. 


J'ai commencé cette collection lorsque j'ai eu ma carte de bleue à 18 ans. J'étais contente de pouvoir passer ma première commande et je m'engageais à recevoir tous les mois un jeu de société revisité par le petit Gaulois.

J'en ai mis du temps à tout recevoir, je faisais de pauses pour alléger mon budget de jeune souvent fauchée mais j'y suis arrivée. 2 ans et demi d'abonnement ^^

C'est le seul abonnement de ce type que j'ai fait et que je ferais d'ailleurs. Ce n'était pas excessif en soi, je devais payer une vingtaine d'euros par mois. Maintenant leur offre font souvent grimper la facture à une cinquantaine d'euros. Ce que je trouve vraiment bête. Là on recevait un jeu tous les un mois et demi, ça nous laissait le temps de le découvrir et d'en faire quelques parties. 

Nous avons donc 44 jeux. 33 qui reprennent les albums que l'on connait et 11 hors-série.

Je vous montre un peu tout ça en photos :



Un des pions 


La bonne paye version Astérix


Tout reste bien à l'intérieur des boîtes, qui d'ailleurs s'ouvre comme un livre


Plateau, pions, billets, règle du jeu... tout est à l'effigie de nos héros


Le sanglier pour la version du cochon qui rit


les détails sont très bien pensés


Le Jenga est superbe aussi


Le jeu Awalé est canon également


Les grands classiques


Le plateau des petits chevaux


Dans toutes les règles du jeux, nous retrouvons des informations sur l'origine des jeux
très intéressant


Et aussi des informations sur la création spécifique de chaque jeu

Mon avis : je suis contente d'avoir eu des jeux de société comme Hotel, Cluedo, Monopoly... Et d'en découvrir d'autres comme : Chaturanga, Awalé, Quoridor Kid... On retrouve à chaque fois l'univers d'Astérix et d'une aventure de la série. Les finitions sont bien faites et il y a beaucoup de détails. Les jeux font tous la même taille donc facile à ranger - malgré le fait que vu le nombre, ce n'est pas évident de leur trouver une place. Ici, nous sommes à l'ancienne maison, aujourd'hui ils sont sur des étagères exprès jeux de société mais pas encore mis en évidence - on verra dans la future maison. Une belle collection et en étant fan d'Astérix, je suis très contente de la garder depuis mes 20 ans (elle a beaucoup déménagé déjà).


dimanche 15 octobre 2017

Malgré les microbes ... [Notre semaine] #41

J'aime
  • Discussion avec mes grandes, le Père Noël... ça y est ! Elles sont dans la confidence mais en accord avec les quelques larmes de Poucinette, on continue de faire semblant qu'il existe (oui il faut suivre)
  • Je commence la lecture de Marie Kondo et je peux vous dire que j'ai méga hâte !
  • Avoir envoyé quelques petits paquets pour mes amies 
  • Soirée film avec Les enfants de Timpelbach (génial ! Les filles ont adoré !!!)
  • Ma sœur qui m'a offert notre prochaine lecture commune
  • Les cadeaux de Craquinette qui arrive et je suis déjà super contente de mes trouvailles
  • Pouvoir faire un Mc Do en famille en pleine semaine 
  • J'ai fini l'album photo 2016 !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! (il était sur ma liste depuis janvier !!!!!)
  • Un dimanche qui fait du bien et les paysages Vosgiens : 💗💗💗
Je n'aime pas
  • Tiens je suis malade... tiens j'ai besoin de dormir... tiens je fais une otite.... mais crotte !!!


Mes photos


Créations surprises de ma Poucinette 💗
* adorable *


Midi Mie Câline 😋 
Pour l'anecdote : la vendeuse a été ouvertement humiliée par le patron parce qu'elle ne trouvait pas les compotes, bien entendu solidarité féminine oblige, je la soutiens et lui envoie sourire, clin d'oeil et bon courage ... sauf qu'en rentrant : il manquait les sandwiches dans les 3 menus enfant !!! J'étais folle ... et du coup je me demande si le patron n'était pas en craquage...


Quand Craquinette veut faire des devoirs avec des autocollants


Le goûter idéal selon Poucinette


Construction du Loup en mini-blocs de chez Fleurus - bientôt sur le blog


En cuisine !


Repas télé avec de jolies fleurs - miam ! miam !


Sortie du lapin sur les 2 jours du week-end
J'ai enfin réussi à lui mettre la laisse plus facilement
elle prend ses aises et c'est super mignon
Quand au chat, il aimerait bien jouer...


Verrines Speculoos / pommes un délice !


Je suis en pleine lecture de ce livre qui tombe parfaitement
c'est une tuerie !!!! 


Pique-nique au soleil 😊


Visite du Parc Miniatures à Plombières-les-bains

Les articles de la semaine
Retour sur notre arrivée dans les Vosges un article perso...
La veilleuse Cookie trop chou !

Sur la bibliothèque de Mathy
Les instruments de musique avec des fiches sonores
Cadeau : une pile de livres ! CONCOURS en COURS !!!!
Bullet Time : CONCOURS !!!!!!!
Mes lectures BD à découvrir

La semaine suivante
Dernière semaine avant l'école. A l'heure actuelle, je n'ai pas encore trop réfléchi à mon planning, je vais juste regarder pour l'organisation de l'anniversaire de Craquinette, j'ai quelques petites idées de bricolage ^^

Veilleuse Cookie - A little lovely company [L'objet de la semaine] #19

Je vous retrouve pour le rendez-vous de Livres et Merveilles. Tous les 15 jours, retrouvez les choses de notre quotidien que nous aimons et que nous avons envie de partager.

Aujourd'hui, je vous présente une veilleuse Cookie, pourquoi?


  • Parce qu'elle est évidemment à croquer
  • Parce qu'elle est trop belle
  • Parce qu'elle rend vraiment bien sur une étagère du lit des filles
  • Parce que mes grandes se la partagent avec plaisir
  • Parce que j'étais surprise de la trouver dans ma box Tiniloo
  • Parce que c'est une jolie idée cadeau en plus
  • Parce qu'elle ne coûte que 9,90€
  • Parce qu'elle est en plastique/caoutchouc (je ne sais pas l'expliquer ^^)
  • Parce qu'elle fait 12 cm sur 9 cm - quand même





vendredi 13 octobre 2017

Retour sur notre arrivée dans les Vosges

Que c'est étrange de changer de région... et pourtant...


A 14 ans, je suis partie en Internat. 2 ans d'école d'art à manger du matin au soir à l'école, à dormir là-bas, à vivre autrement...
A 18 ans, même pas le bac en poche, je me sauve et prend mon envol, appartement, train, je m'organise et je suis indépendante.
A 19 ans, je prends mon vélo pour aller travailler et traverse la grande ville en attendant le soir de retrouver mon studio.
A 20 ans, je suis seule, enfin j'ai mon chien mais je suis seule. La famille est loin, les amies aussi, ce n'est pas simple mais je m'en sors.
A 22 ans, j'ai mon premier enfant et une maison biscornu à 2 étages.
A 24 ans, j'ai deux enfants et une maison à la campagne.
A 25 ans, on achète notre maison dans une autre campagne, on se rapproche de la famille.
A 27 ans, j'ai mon troisième enfant et une vie plutôt stable, voir routinière.

A 30 ans et des poussières, je remets tout en cause et en février, j'ai le sentiment que je m'ennuie... je cherche le truc, le truc qui me fera vibrer...

Alors là et vraiment là. Je voulais un truc pas si fou.


Mon chéri rentre et me confirme que nous allons partir dans les Vosges.

Petit rappel : les Vosges, la destination de nos vacances l'année dernière où j'ai tanné chéri en lui promettant que c'était trop bien la montagne l'été, que les Vosges c'était beau et qu'il y avait de quoi faire... 2 semaines de pures vacances comme on les aime. Et c'était tout. On s'était dit qu'on y reviendrait une fois.


Et là, on ne va pas y aller en vacances, on va y vivre... mais bien sûr...

S'en suit des jours, des semaines, des mois de stress. Oui, là je ne m'ennuie plus, je n'ai plus le temps. On court entre la création du projet de mon chéri et les possibilités qui s'offrent à nous. On arpente les Vosges en long, en large et en travers, sans savoir où nous y irons. Sans savoir comment on va faire avec nos enfants et notre maison. Sans savoir si on fait bien ou non.

Je n'ai pas le choix dans un sens. C'est l'avenir professionnel de mon mari et à sa place, j'aurais fait comme lui. Alors on suit. Mais si à 14, 20 ou 22 ans c'est facile de partir, à 30 c'est autre chose. Pour moi, évidemment.

J'ai tout où je vis. Une maison à nous que nous transformons difficilement mais avec tellement d'amour. Des voisins sur qui nous pouvons compter mais bien plus que cela. Une campagne et son charme, on achète les oeufs à la ferme, la voisine amène une salade, on connait les conducteurs de tracteurs et on lève la main pour dire bonjour dès qu'on met un pied dehors... La petite école où nous connaissons tout le monde et où les enseignants sont toujours les mêmes. Les amies et la famille, les repas improvisés, les soirées filles pour décompresser, passer prendre juste un outil ou recevoir le temps d'un café... tout ça, à 30 ans et quand on est maman au foyer on y tient. Mais bon... quand il faut y aller...


Sauf que...

Nous avons trouvé une maison en location difficilement (va trouver une maison avec 4 chambres et bien non, ce sera 3 !). On a passé des journées à appeler en vain... on y croyait presque plus et franchement celle là elle est plus que top... mais il faudra bien la rendre, les proprios ne sont partis que pour 2 ans (peut être 4 mais bon) et nous, nous ne voulons pas rester en location.

Il a fallu organisé le déménagement. Quelle partie de rigolade ! Validé le devis du déménageur et recevoir les cartons la veille de notre départ en vacances, ça c'est fait. 18 jours de vacances plus tard (va te détendre quand tu sais ce qui t'attends au retour), on rentre et hop, hop, hop... on emballe. On ne regarde pas, on empaquette à grande vitesse, on triera plus tard. Il nous reste 6 jours, sachant que dans les 6 jours 3 sont réservés pour des repas avec la famille, des rendez-vous et des choses à faire en urgence avant de partir. Nous avons réussi.

Les déménageurs sont là, ils chargent et on se retrouvera le lendemain dans les Vosges.

Nous voilà parti pour 4h de route. 2 enfants avec moi (le papa est parti plus tôt avec la grande pour l'état des lieux), 3 chats dont 1 qui s'est lâché 10 min après le départ et qui a réussi à s'échapper au bout de 2h de route et mon papa qui m'a proposé de m'accompagner <3

Bien entendu, le stress étant au maximum, j'ai le dos en compote et chaque pas est une torture mais on va y arriver...

On y est...


Mince la maison est mieux que ce que je pensais... hé tu as vu ça? Oh regarde, ça ! Mais c'est top ça ! Et ma bibliothèque, je retrouve les même meubles qu'avant le dégât des eaux, que de bonheur.

Il n'y a plus qu'à s'installer, prendre nos marques et quelques jours après seulement les filles rentrent à l'école.


Depuis, même si évidemment je me sens seule à bien des moments, nous prenons nos marques. Il y a encore une semaine, les filles réclamaient leur vie d'avant mais là, je ne sais pas, les amitiés de l'école jouent beaucoup mais elles sont contentes.

Alors pour finir ce grand blablal, je fais le point sur nos ressentis.

PAPA : une sensation d'être en vacances sur les premières semaines mais la fatigue commence à retomber, un besoin de se détendre.

MAMAN : j'aime beaucoup la maison et je m'y sens bien, très contente de l'école et de voir les filles s'y sentir bien. Je prend mon plein de nature au lac à 5 minutes de la maison, ça me fait du bien ou (mais là il faut que je fasse attention) de l'autre côté et à 5 minutes aussi la blinde de magasin (shopping addict). Je pense que ça va le faire dans l'ensemble mais je ne suis pas encore tout à fait à l'aise. Par contre, je suis méga émotive (bon je l'étais avant aussi) mais quand je prends ma voiture et qu'en seulement quelques kilomètres, je suis au milieu des montagnes, j'adore ! (je vous avoue que j'ai déjà versé des larmes en regardant les sapins? non, non pas émotive moi ^^)

MISTINGUETTE : a une tonne de copines, elle cherche encore "sa meilleure amie" mais elle est très entourée. Elle aime beaucoup son maître et trouve qu'elle fait des trucs chouettes ^^ Elle adore le jeudi pour la patinoire.

POUCINETTE : c'est celle à qui le déménagement à le plus réussi, elle s'est transformée comme une fleur, beaucoup plus souriante et épanouie. Il faut dire qu'elle a beaucoup de copines, patinoire et piscine toutes les semaines et une maîtresse trop gentille.

CRAQUINETTE : elle est bien petite pour vraiment savoir ce qu'elle ressent mais elle me semble bien dans ses baskets (qu'elle met à l'envers évidemment). Elle est juste fatiguée mais ça aurait peut être été pareil avant.

Je vous reparlerai certainement de nos ressentis mais pour l'instant, je ne pourrais pas dire que c'est super géniale de déménager mais ce n'est pas non plus désagréable ^^

Point positif : les 250 cartons sont déjà vidés !

Et vous, vous avez déjà déménagé avec vos enfants ?