vendredi 17 février 2017

Je dois vous raconter...

Si vous me suivez, vous savez que le passage des 30 ans m'a quelque peu chamboulé. Bêtement, je n'ai pas réussi à garder la tête haute... au contraire, j'ai eu des colères, des questionnements, de l'introspection, ... un besoin de faire le point et de savoir pour après. Je n'ai pas spécialement d'objectif dans ma vie, enfin sur le long terme mais il y en a un que j'ai particulièrement tenu : je voulais des enfants, tous mes enfants avant 30 ans. C'était comme ça. Pour une fois, il n'y avait pas à discuter.

Sauf que...

Je voulais plein d'enfants !!! Je voulais une grande maison et une grande table entouré de petits petons pendant très très longtemps... mais j'avais zappé un ou deux détails... la maison n'est pas extensible, les finances on ne peut pas toujours faire ce qu'on veut, le temps nous manque déjà tellement, et surtout je ne voulais plus accoucher après Craquinette. 

Mais...


Mais ça m'a réellement trotté, surtout quand mon chéri se sentait plutôt prêt lui. A force de réflexion, on se dit, avec un énorme grain de folie, et si on se lançait ?

Oui mais le temps passe et je me sens bizarre, vraiment bizarre. Je sais que quoi qu'il arrive je n'accoucherait pas. C'est comme ça, encore une fois, ça ne se discute pas, je ne me vois pas accoucher...

Enfin bref, on en discute et de fil en aiguille, c'est décidé. Les 30 ans sont passés. Je l'avais dit... Les enfants c'est fini. Je regarde mes trois princesses et mon idée folle du petit 4ème s'envole doucement. 

Cela paraît simple par écrit mais non, c'était beaucoup plus compliquée...

Je ne sais pas si on est réellement tous comme ça mais je compense à chaque fois. Il faut que je trouve autre chose. Certains partent en week-end ou en vacances, certains s'occupent d'animaux, certains se noient dans le boulot, certains mangent... on a tous quelque chose.

Cette fois-ci, ni une séance shopping, ni un carton de livres, ni une soirée copines, ... ne pourrait me faire plaisir. Je m'apprête à sérieusement faire le deuil de ce bébé, de ces grossesses (oui ça m'aura pris du temps) quand je repense à quelque chose... un mail mis de côté...

Je le retrouve. Le lis à plusieurs reprises. Je laisse 2, 3 jours filer mais l'idée ne me quitte pas. Je me souviens de cette fille qui l'avait fait quand je travaillais. J'étais intéressée mais je ne pouvais pas le faire, je ne me sentais pas prête à cette époque là. Le week-end arrive... je passe le plus de temps possible à me renseigner. Je lis et lis toutes les informations à ce sujet. Je cherche des avis sur Internet. Je regarde des vidéos. Je veux être incollable, tout savoir, tout comprendre...

Le cœur battant ce soir de novembre je me lance... 

Chéri ?

...
...




Je parle de l'Association des enfants du Mékong. Je parle de ces enfants qui n'ont pas les moyens d'aller à l'école. Je parle de ces pays pauvres qui ont besoin d'aide. 

Je suis tournée vers la misère mais pour une fois je n'ai pas le cœur serré, au contraire, il fait de la place. Une petite place dorée pour cet enfant dont on ne connait rien mais à qui je souhaite donner. Je ne pleure pas, je suis heureuse. Heureuse de voir mon homme qui sourit à mon idée, il comprend et ça l'intéresse. Il me pose des questions et je peux répondre. J'ai potassé ^^ Lui par contre me dit qu'il a une amie avec qui il allait à l'école qui justement s'occupe et fait partie de cette association. Il me mets en relation et je pose la seule question que j'avais. Je me sens prête et nous allons faire notre demande de parrainage. C'est un grand jour.

A suivre...

4 commentaires:

  1. Que dire... ici je voulais 3 enfants... nous en avons un et mon espoir d'en avoir un jour un second s'envole, je vais avoir 35 ans, mon homme 41... loustique 5... bref
    Du coup nous on adhère à l'association Ti'moun qui parraine des enfants en Haïti, mes parents l'ont fait avant nous donc on continue sur la lancée.
    En tout cas beau projet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mince... j'espère que ce n'est pas la santé qui empêche l'arrivée de bébé
      Je connais de nom cette association, c'est chouette que tes parents l'aient fait avant toi et que tu continues :)

      Supprimer

Un petit mot fait toujours plaisir, merci !