mardi 12 décembre 2017

L'abécédaire participatif : C comme Cheveux

Je participe pour la troisième fois au rendez-vous de Coralie (C'était comment avant?)


Aujourd'hui, j'ai envie (comme à chaque fois ici) de faire un billet personnel, pour ce rendez-vous, et après avoir tourné les mots dans ma tête un sacré moment, je me suis décidée pour cheveux (merci à mon chéri pour l'idée)

Mes cheveux et moi, c'est une longue histoire mais en résumé : 
  • 1989 - je rentre à l'école et les mamans s'étonnent : " elle n'a pas beaucoup de cheveux votre fille " répètent-elles sans cesse à ma mère, "on voit son crâne" 
  • 1996 - j'ai 10 ans, les cheveux ont poussés mais ils ont dû mal à avoir une jolie longueur, ma mère me les coupe elle-même, pas besoin de coiffeur
  • 1999 - les cheveux long, ondulés, qui finissent en queue de ras
  • 2001 - une copine de l'internat m'arrache un cheveu et s'étonne : il est blanc ! On le colle dans mon agenda et elle écrit : " Emy trouve le premier cheveu blanc de Mathy, ah, ah !" 
  • 2004 - j'ai 18 ans, mon bac et plein de cheveux blanc qui poussent depuis ce fameux jour. Je les arrache, je passe mon temps focalisé dessus et je les arrache encore et encore. Ma mère me voit : "si tu en arraches un, dix vont repousser " je sais que je ne dois plus faire ça mais je ne peux pas m'en empêcher.


Les années passent et les cheveux blancs apparaissent à une vitesse folle. Je colore mes cheveux mais 3 semaines après j'ai la raie blanche de retour (et 3 semaines je suis gentille)
La famille se moque, ne comprend pas : comment à 20, 25, 30 ans peut-on avoir autant de cheveux blanc ? Une de mes cousines me dit : " Mais fais une couleur ! " ah tiens je n'y avais pas pensé...

Je ne sais plus quoi répondre. Je vis mal mon physique et clairement je n'ai pas le budget pour faire une couleur tous les 15 jours et je suis aussi persuadée que ça ne leur fait pas du bien tous ces produits... 

La première personne qui me fait réfléchir : mon parrain. Un soir, il entend que l'on me critique, même si c'est gentilé, il voit sur mon visage l'impacte des réflexions et il me dit que je m'embête bien, que je n'ai qu'à laisser mes cheveux naturels

J'y réfléchis mais je ne suis pas prête.

Les années passent. Je laisse plutôt 5, 6 semaines entre mes couleurs, j'ai l'impression de tenir le coup mais chaque passage devant la glace m'embête, je râle, j'observe ces cheveux et je n'en peux plus. Je craque et fais une couleur. A chaque fois, c'est pareil.

En juillet de cette année, je prends le temps. Je veux des mèches, des éclaircissements, je discute, j'écoute, ... et je paie 75€. 3 semaines plus tard, mes cheveux blancs sont là. Je les regarde et clairement je n'en peux plus. 

Je décide alors de ne plus faire de couleurs. J'en parle à mon mari qui me dit que je peux faire ce que je veux tant que je n'ai pas les cheveux tout court, il n'aime pas trop. Ce n'est pas dans mon souhait premier donc ça me va. Je me sens épaulée et je me lance.


Les premiers mois passent... En septembre, je craque et file chez le coiffeur mais j'explique tout de suite mon souci à la coiffeuse, je ne veux pas de couleurs, je lui montre et elle me dit que je pourrais compter sur son soutien à chaque fois que j'en aurais besoin (je ne la connais pas, on vient d’emménager). Elle est adorable et je la remercie. J'ai pu repartir avec quelques conseils une coiffure cache-misère et la promesse d'une année bien différente à venir.

Nous sommes maintenant en décembre. Mes cheveux continuent de pousser et je suis à peu près à 8 à 10 cm de cheveux blancs. Parfois j'en suis fière, parfois c'est dur. Il m'arrive d'oublier mon chapeau ou de me coiffer quand je pars à l'école le matin, je trouve que j'assume assez bien mais je dois avouer que j'ai hâte de passer à l'ultime étape ! N'avoir que des cheveux blancs ! J'en rêve...

Ne plus faire de couleurs. Être naturelle. Être moi. (Libéré, délivrééééé...)

2018 sera une grande année. Le chemin à parcourir est encore long mais le final sera grandiose !

Pour la petite anecdote : les enfants sont les plus inquiets, on me pense vieille parce que mes cheveux sont blancs mais je leur dit que je suis en train de me transformer en super héroïne et je leur parle des personnages qu'ils connaissent et d'un coup je me sens moi-même plus forte. 


Il est important d'être soi mais le chemin est parfois dur à emprunter, faites-vous confiance.



Merci à mon Papa pour cette photo qui m'aide à être fière de ce que je deviens
Merci à mes filles et mon chéri pour leur soutien sans faille 💗

18 commentaires:

  1. Tu es une belle femme et cela te va très bien ♥ Bravo pour ce gros pas en avant qui va te permettre d'être plus épanoui qu'avant. Des bisous

    RépondreSupprimer
  2. Ca te va bien je trouve, et ton récit est touchant.

    RépondreSupprimer
  3. Wahooo ! Quel témoignage et finalement quel courage de t'assumer telle que tu es ! Un bel exemple donné à tes enfants ! Bravo à toi

    Virginie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est vrai, je n'y avais même pas pensé
      merci beaucoup pour ce message <3

      Supprimer
  4. ça me fait penser à la très chouette vidéo de Sophie fontanel sur le sujet !

    RépondreSupprimer
  5. C'est vrai que je trouve ça très courageux parce qu'encore une fois c'est le regard des autres qui peut être dérangeant, car ce n'est pas dans la norme !
    Et pourtant il y a de très belle femme avec les cheveux blancs et je trouve ca très classe en fait !
    Reste à passer cette phase entre deux pas toujours facile !
    on fait le point dans quelques mois (avec une autre lettre ?!)
    Bises

    RépondreSupprimer
  6. Le regard des autres peut être si pesant !!!
    Un homme qui commence à avoir des cheveux blancs, poivre et sel comme on dit, ça passe, limite ça donne du charme et pour une femme c'est tout autre chose !
    Mais tu peux en être fière !!! Un très bel article !!
    PS : je vais peut-être de l'arracher ce cheveu blanc que je vois...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est bien vrai, même si on essaie de ne pas y prêter attention, on le ressent quand même et parfois on n'a pas envie d'être celle que l'on regarde bizarrement
      merci beaucoup et vraiment pour ce message <3

      Supprimer
  7. L'essentiel est que tu te sentes bien, et surtout que tu sois toi-même ! Ne change rien, nous, on t'aime au naturel ! <3

    RépondreSupprimer
  8. j'étais passé à côté de ce billet où je te reconnais forcément ! oui c'est du tout toi :) bravo encore pour ce que tu as réussi à endurer et au final tu l'as même fait les doigts dans le nez ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça donne envie de se lancer dans tellement d'autres challenge !

      Supprimer

Un petit mot fait toujours plaisir, merci !