vendredi 2 mars 2018

L'Abécédaire participatif : H comme Histoire

On se retrouve pour le rendez-vous de Coralie


Le thème était imposé pour cette quinzaine mais vu la lettre, ça me convient, on aurait quasiment eu toutes la même idée je pense. 


En premier, j'ai pensé aux histoires du soir que je lis aux filles et je me suis dit que je pouvais vous parler de mon rapport à la lecture mais je crois que tout le monde a compris ma passion (si ce n'est pas le cas mon blog livre est là).


En deuxième, j'ai pensé à moi, mon histoire mais je ne voyais pas où ça allait me mener...


J'étais dans la réflexion quand nous avons pris la route pour notre week-end Picard et Chéri réglait les fréquences Radio dans la voiture, il s'est arrêté sur Nostalgie et à commencer à chanter : "Voyage ! Voyage !" (vous l'avez n'est-ce pas?) J'ai d'abord rigolé de l'entendre (non il chantait bien, c'est surtout l'énergie qu'il mettait) puis je lui ai dit que cette station me rappelait toujours mon grand-père qui a joué les taxis, pour ma cousine et moi, et qui mettait sa musique. Bien entendu en plein époque rap/hip-hop/girl-power, on souriait - un peu moqueuse - mais il répétait, sur le même ton : "ça les filles c'est de la musique ! La vraie" 

Je vous ai raconté l'histoire de Papi Bisous ici, il est temps que je vous raconte celle de Papi C. 

En dehors de la musique et des nombreux trajets piscine/cinéma/ville où il nous emmenait, il y a quelque chose qui le caractérisait : son histoire d'amour.

Combien de fois, il nous racontait la chance qu'il avait eu de croiser ma grand-mère, la chance qu'il avait eu de l'emmener au bal... 


Il avait toujours cet air fier quand il nous expliquait qu'il est arrivé en moto (je rappelle qu'une moto à cette époque là c'était la grande classe ^^), ma grand-mère était accompagné de trois autres filles et c'est elle qu'il a choisi. 

Il avait toujours son regard plein de malice et d'amusement quand il se tournait vers sa femme et Mamie râlait parfois en disant que nous l'avions déjà entendu son histoire mais au fond on ressentait qu'elle lui portait autant d'amour. 

Ils ont été pour moi un exemple d'amour, un cocon où me réfugiait, une maison sans interdit où on pouvait faire ce que l'on voulait, des partages avec ma cousine et des souvenirs à la pelle.

Aujourd'hui, j'emmène mes filles en vacances chez Papi et je crois qu'elles se créent leurs propres souvenirs <3

6 commentaires:

  1. Une bien belle histoire d'amour ♥ et souvent chez Papi et Mamie tout est permis ou presque ! Je n'ai pas eu cette chance étant enfant mais mon chéri se souvient de ces moments privilégiés avec ses cousins et j'aime me dire que mes filles profitent de leurs grand-parents et se construisent de beaux souvenirs !

    RépondreSupprimer
  2. Mon bébé d’ amour et moi avons beaucoup de chance d’avoir huit merveilleuses petites filles que nous adorons et qui aux fils des années nous apportent beaucoup de bonheur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est vrai que vous êtes gâtés en fille en plus ;)

      Supprimer
  3. C'est une très belle histoire que tu racontes ici <3

    RépondreSupprimer

Un petit mot fait toujours plaisir, merci !