vendredi 11 mai 2018

L'Abécédaire participatif : M comme Mathilde

On se retrouve pour le rendez-vous de Coralie



ça y est, je l'ai fait

Mais quoi ?


Mes cheveux blancs, enfin gris et blanc, ils sont là. J'ai coupé.

Pour vous, c'est tellement peu, c'est juste un coup de ciseaux chez le coiffeur, c'est juste une nana qui ne veut plus faire de couleurs. 

Et si, ce geste anodin n'en était pas un... si c'était bien plus que cela.

Je savais que ce serait ce mois-ci, je savais que quelques jours avant j'étais encore inquiète à l'idée de couper, à l'idée de me dire que ça allait être fini, complètement fini, les couleurs surtout mais il y avait autre chose qui résonnait en moi. 

Comment ça allait se passer ? Je veux dire, comment on se regarde dans le miroir à 30 ans (31 en vrai mais on n'est pas à ça près) avec des cheveux blancs ? Est-ce que mes cheveux seront très, très court ? Est-ce que j'allais me sentir vieillir ? Est-ce que j'allais m'accepter ?

Mais c'est tellement plus que ça... oui encore plus !!!

La coiffeuse a coupé. Imaginez pour elle, le challenge. De la longueur, des cheveux cassés d'avoir été attaché depuis 11 mois, une bi-couleur, une demande particulière... allez go ! Elle coupe et le résultat ne se fait pas attendre, on voit tout de suite la différence. Elle coupe, sèche, recoupe... Elle y met son cœur et je me regarde d'un drôle d'air, c'est moi ? C'est bien moi ?

Quelques minutes s'écoulent et elle me montre l'arrière de ma tête, je vois quelque chose dans son visage mais je ne comprends pas. Quand je me vois... de dos... c'est quelque chose. Elle a cette tête car elle sait ce que je voulais et elle sait l'importance de ce moment. Oui, c'est moi. Bordel de bonheur, tu étais si près... L'émotion est là, je suis toujours et je serai toujours hypersensible/émotive, je verse ma larme. J'en ai fini. 11 mois. 11 long mois. La coiffeuse sourit et me demande de ne pas pleurer sinon... trop tard, elle pleure aussi. Elle aime son métier pour ce genre de transformation et ce moment de partage de vie.

Je ressors et je ne pense qu'à une chose : je veux me regarder. 

Je dois aller faire une course. Je regarde mon ombre : je suis déjà contente : au revoir chignon et cheveux qui rebiquent. J'essaie de m'apercevoir dans les vitrines de magasin, le reflet dans les vitres de la voiture, ... mais on ne voit pas super bien. Je marche dans l'allée du supermarché, je sais qu'il y a un miroir mais je croise tellement de monde, je ne vais quand même pas m'arrêter pour me regarder... crotte, je n'ai pas le temps de me voir... je me pause pour un petit goûter gourmand. Je n'ai jamais fait ça mais je me prends en selfie. Moi en selfie. On aura tout vu. Mais le rendu ce n'est pas ça non plus, je sens que c'est autre chose en vrai.

Je rentrerai avec l'impatience d'arriver devant le miroir. J'y suis. Je me regarde, me tourne et me retourne. Je me parle, je grimace, je fais la belle et je ris mais je ris de ma bêtise et de me voir, je fais la folle, seule mais tellement entière. 

Bordel.

Si on m'avait dit qu'une coupe de cheveux pourrait être libérateur... 16 ans de cheveux blancs à recouvrir et me voilà partie pour de nombreuses années en paix avec moi-même. J'aime mes cheveux enfin.

C'est vraiment bête mais de l'écrire, je suis encore toute émue. Est-ce que c'est ça s'aimer ? Est-ce que je m'aimais avant ? Est-ce que j'avais plaisir à me regarder ? Est-ce qu'on peut se sentir heureuse pour des cheveux ?

Certainement.

Alors je vous présente Mathilde. Mathilde, c'est moi. J'ai 31 ans et demi, je suis émotive et sensible. J'aime mes filles et mon mari, mes animaux et ma maison. J'aime les livres et les jeux. Je suis une vraie adulte avec une âme d'enfant. Je suis libre et bien dans ma tête. Et je ne vous souhaite qu'une chose : tout le bonheur du monde ! 
(Mais entre nous, ne cherchez pas trop loin, il est souvent très, très proche de soi)

Un jour, je vous parlerai des réactions des gens... c'est quelque chose ;)


2 jours avant le coiffeur


dessus


dessous


Sortie du coiffeur, devant le supermarché
premier selfie


Pause goûter
deuxième selfie


lendemain : Chéri prend moi en photo de derrière stp !
Mais punaise j'aime cette couleur !



Pour connaître le début de l'histoire c'est ici.
Et d'ailleurs encore un grand merci pour vos mots, c'était quelque chose aussi !!! 💗💗💗

8 commentaires:

  1. les photos d'avant sont impressionnantes car tu avais beau m'en parlé je t'ai toujours vu avec ce chignon alors du coup oui je te comprends encore mieux quelle délivrance !!!! car punaise tu déglingues ma soeurette tu es canon <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci lol mais oui on ne pouvait pas se rendre compte avec le chignon !

      Supprimer
  2. Voilà un beau message :)
    Tu es resplendissante ♥ Bravo

    RépondreSupprimer
  3. Oh punaise comme tu es belle et surtout resplendissante !! Ça te va super bien ��.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mais dis donc je vais rougir !!! merci beaucoup <3

      Supprimer
  4. Ton article me touche beaucoup et j'avoue me rassure un peu. J'ai moi aussi 31 ans et j'ai déjà énormément de cheveux blancs. C'est de famille car mon père avait déjà les cheveux tout gris à 30 ans. Je n'assume pas du tout pour le moment et fait régulièrement des couleurs. J'espère réussir comme toi à m'assumer avec des cheveux tout blanc. Et en tout cas ta nouvelle coupe te vas super bien.Bravo !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je ne peux que te souhaiter d'assumer !!! Je revis tellement depuis, je me trouve complètement en accord avec moi-même après j'ai la chance d'être entouré de personne qui me soutiennent, pas facile quand on se sent jugé, j'espère que ce n'est pas ton cas !

      Supprimer

Un petit mot fait toujours plaisir, merci !