mardi 30 juin 2020

Récit d'une naissance en confinement [Partie 4]



Mon mari est près de moi. Enfin. Que j'ai trouvé le temps long sans lui et même tellement injuste d'avoir été séparé. Nous discutons un peu même si je suis dans un état un peu comateux à cause de la péridurale. 

Nous sommes le 3 avril et nous savons que bébé sera bientôt parmi nous. Il va falloir encore du courage mais j'ai hâte aussi. J'ai tellement de mal à me dire que tout ça est vrai.

Je n'ai plus la notion du temps quand les sages femmes reviennent et me proposent de pousser. Je ne sens pas grand chose en bas et j'ai beau faire des efforts, je ne suis pas convaincue. Je demande à tenter des positions : sur le côté, quasiment sur le ventre, à quatre pattes... Je sais que ça peut aider mais je ne sens pas bébé descendre. 

Une des sages femmes insistent pour que je me mette sur le dos, je n'aime pas cette position mais je fini par céder. Elle installe un ballon à mes pieds. Je pense que ça ne va pas le faire mais elle semble sûre d'elle alors pourquoi pas. J'ai les jambes en tailleur, en l'air sur un ballon (je ne peux pas vous faire un dessin, en tout cas c'était une première pour moi). Je pousse une fois pour qu'on me dise tout de suite de reprendre ma position de base. 

Les sages femmes s'équipent et s'affairent étrangement rapidement. Je n'ai aucune idée de ce qu'il se passe mais la tension est palpable. Il faut pousser encore. Une fois, deux fois, trois fois... il faut tenir à chaque fois plus longtemps et je finis par m'écrouler d'épuisement. 

Tout se calme autour de nous. Les sages femmes quittent leur accoutrement et nous expliquent que ça va mieux. Le bébé était en souffrance et apparemment n'a pas du tout aimé la position du ballon. On est déjà en connexion mon bébé, je le savais que c'était nul ^^

Elles me conseillent de me reposer - facile à dire - et quittent la pièce. Nous sommes à nouveau seul.

20 H. L'équipe de Céline et Mylène doit partir. Leur journée est terminée. J'entends la nouvelle équipe arriver - dont Martine. Céline est triste, étant étudiante, elle avait vraiment envie de rencontrer notre bébé. Elle hésite à rester. Les autres lui disent de partir : " tu sais il peut y en avoir encore pour un moment " - encourageant ! lol

Après quelques instants, elles partent enfin. Je crois que nous sommes seuls dans cette pièce à nouveau.

Une contraction arrive. Une autre encore. Très rapprochée. Très vive. Et cet instant... celui qui te donne la force surhumaine, celui qui te fait tout oublier, tu sais, tu le sais : bébé arrive. Je préviens Chéri : bébé est là, je sens sa tête entre mes jambes ! Et je pousse. 

Les sages femmes arrivent, un peu en catastrophe. J'entends : 
" encore un peu et elle accouchait toute seule votre femme "
" Céline va être déçue, elle vient juste de partir "
" allez y madame, c'est très bien "
" on stoppe "
" allez une dernière fois "

J'ai juste poussé quelques instants. Je savais chaque centimètre de mon bébé passait. Dans une ou deux secondes, il sera là. 

J'ai eu la force de soulever la planète du Petit Prince, j'en suis certaine, j'étais invincible, je n'avais plus mal, je me donnais entièrement à lui.

Il est là. 

Tout rond. Une jolie peau. Il est magnifique.

La sortie du placenta prendra du temps mais voyons le positif, pour la première fois de ma vie, on me félicite pour mes super abdos !

Sachant les événements particuliers, sachant que la famille ne pourra venir, sachant que le temps nous ai compté. Nous appelons la famille en visio. Bébé était prévu pour le 23 alors la surprise est de taille et les émotions bien présentes.

22 H 30 Coucou mon bébé, il est temps de dire au revoir à ton papa. Il n'a pas le droit de rester. C'est comme ça en ce moment. Heureusement pour toi, il a pu te garder dans ses bras, il marchait et te parlait, tu étais tellement captivé. Ton regard était plongé dans le sien. Tout le monde était témoin, il s'est passé quelque chose entre vous. C'était votre rencontre. Tu as déjà tétée comme il faut et le peau à peau était agréable. J'avais oublié la sensation de ce petit être tout chaud qui arrive. Je te voyais petit et menu mais mes références sont faussées, tu es notre plus grand et plus gros bébé : 50 cm et 3,775 kg.

Nous sommes vendredi soir. Je rentrerai à la maison dimanche en fin de matinée. Mon séjour en solitaire avec toi à la maternité d’Épinal sera comme une parenthèse étrange de notre rencontre. J'ai cette sensation que tu étais dans mon ventre et d'un seul coup tu es sur moi et nous sommes à la maison, nous n'avons pas bougé. 

Nous allons maintenant apprendre à te connaître. Nous avons le temps. Le confinement va durer un moment...


Méliau et son renard
dit Choupinet pour le blog

***
Tu es responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé
***
Tu seras pour moi unique au monde
***
Antoine de Saint-Exupéry 

***

dimanche 28 juin 2020

Même pas de photos ... [Notre semaine] #26

J'aime 

  • la reprise scolaire qui s'est relativement bien passée
  • réception de colis Veepee, ça faisait longtemps, c'était chouette
  • projet familial qui avance
  • la famille qui nous rend une visite surprise
  • la famille (une autre partie ^^) qui vient passer le week-end avec nous

Je n'aime pas

  • les nuits hachées à cause de bébé

Mes photos

Beaucoup de mal à prendre l'appareil... oups ! N'hésitez pas à me suivre sur Instagram, je n'y suis pas beaucoup plus présente mais je poste un peu chaque semaine tout de même ^^

Les articles de la semaine
Récit d'une naissance en confinement (avant dernière partie)
Lettres d'amour d'un grand-père à ses petits-enfants
Nuit de Nancy Guilbert et Anna Griot

La semaine prochaine
Dernière semaine d'école pour les filles et préparatif pour un mini-week en famille. Il faut aussi que je fasse le point sur les rendez-vous à reprendre, les dossiers à compléter, les anniversaires qui arrivent...

mardi 23 juin 2020

Récit d'une naissance en confinement [Partie 3]



Je suis allongée sur un étroit lit d'hôpital. J'attends, je me sens bête d'être toute seule avec mon cerveau qui pense en non stop. Les sages femmes reviennent et me demandent si je sens les contractions. Je ne sens rien ou du moins c'est léger. Elles rigolent de mon intonation et me disent que, pourtant, il y en a quand même. Le monito est derrière moi, je ne vois rien et j'attends toujours. On m'a perfusé et mis sous antibio. 

15H54 j'ai réussi à ravoir mon téléphone. J'envoie des messages. L'apéro spécial confinement se fera sans nous - c'est le seul que nous allions faire avec la famille éloignée. ça me fait sourire, le jour est bien choisi. Chéri a prévenu les filles qui sont super excitée et il est revenu se garer sur le parking. Il a trop peur de louper la sortie de bébé. Tant pis s'il doit attendre des heures. Je remercie au fond de moi la chance d'avoir un mari comme lui. Il doit être juste en face. Derrière ce mur, il faut passer quelques chemins mais du vasistas on devrait pouvoir le voir... Je pense à lui.

16H10 Céline, la jeune étudiante me perce la poche des eaux. Le col est à 4. ça va accélérer les choses et elles préviennent : je vais sentir les contractions cette fois. Au bout de quelques minutes, je sens la douleur s'accentuer. Je gère au mieux. Tiens, je pense au séance avec le spy et au méthode de relaxation. Il faut visualiser sa respiration. Une bulle monte en 5 secondes et descend en 5 secondes. ça devrait m'aider. L'image du Petit Prince au mur sur sa planète, je me fixe dessus et j'imagine que ma respiration doit suivre la fumée qui sort de la planète. Je monte, je descend... Bordel, je les sens vraiment. C'est tellement dur. Comment ai-je pu oublier.... 

Je me sens tellement seule...

La pièce est souvent vide. Les sages femmes passent rapidement, j'entends que je fais bien mon travail, elles repartent et je regarde ma planète. Il faut que je tienne mais chaque petite seconde seule, chaque minute est terrible.

Vers 17 h, les sages femmes sont là mais je sens qu'elles vont ressortir de la pièce et je fonds en larme, je perds totalement pied. J'essaie de me convaincre que je peux me calmer mais tout mon corps se met à trembler, je supplie, comme une enfant, Céline, de ne plus me quitter. Je ne la connais pas, je ne vois que son regard derrière le masque mais j'ai besoin de quelqu'un.

Pendant une trentaine de minutes, Céline m'aidera à monter sur le ballon, à me tirer en arrière pour faire passer la douleur, à me masser frénétiquement le dos, elle ne me lâchera pas. Je finis par craquer, malgré l'insistance des sages femmes à continuer dans ces conditions, je demande la péridurale. Bien entendu, je me demande si je fais bien.

  1. Mistinguette : péridurale. Quelques douleurs après l'accouchement. 
  2. Poucinette : sans. Je l'ai senti passer incroyablement, c'était magique et j'étais debout quelques minutes après, en pleine forme. 
  3. Craquinette : sans. Accouchement compliqué et alité 3 bonnes semaines. 

Difficile dans ces conditions de savoir ce qui est bon ou pas.

Ils m'auscultent avant. Col à 6. Ils appellent le papa et installent pour la péridurale. Je suis tellement fatiguée par la douleur que j'ai dû mal à suivre ce qui se passe autour de moi. En quelques secondes après la piqûre que je n'ai quasiment pas senti, je plane et me sens détendue. En quelques secondes, je me félicite de mon choix. C'est magique.

Je sais que je réclame mon mari un bon moment. Je suis comme une enfant à qui on ne répond pas : est-ce que mon mari peut venir ? est-ce que vous pouvez faire rentrer mon mari ? svp, je veux voir mon mari ? 


J'entends - enfin - " allez on va le chercher " 


Pourquoi l'avoir fait attendre tout ce temps ? 
Pourquoi ne pas m'avoir répondu ?
Pourquoi n'a-t-il pas pu être auprès de moi ? 

Les sages femmes auraient pu être soulagé de sa présence et il m'aurait donné du courage en plus. 

Dans trois petites heures, nous allons LE rencontrer...


sur le mur de la pièce il est peint et en bordeaux

à suivre ... 
(ce sera la dernière partie ^^)

dimanche 21 juin 2020

Fin de confinement [Notre semaine] #23 #24 #25

J'aime
  • Faire un tour au lac (avant le grand retour de la pluie)
  • Découvrir Hellofresh (sans partenariat) et adorer
  • Les filles qui vont une matinée au travail de papa, elles étaient tellement heureuses
  • Un bébé qui grandit bien et qui se couche comme un chef le soir (19h30)
  • Faire plaisir et recevoir de beaux cadeaux également pour la fête des mamans
  • Revoir la famille, que ça a fait du bien !!!
  • Être gâté par mes proches et mon chéri qui continue de me faire plaisir 
  • Aller à Gérardmer courageusement avec mes 4 enfants (première sortie) et Manou ^^
  • Le retour des services de presse qui réchauffent le cœur 
  • Passer une jolie fête des pères et revoir nos amis 

Je n'aime pas
  • Dur de gérer l'école à la maison avec un nouveau né 
  • La fatigue toujours là et mon mauvais caractère de retour - je m'en doutais !
  • Dépenser un peu beaucoup à l'arrache - ça doit aller de paire avec ma fatigue cette attitude

Mes photos


Recette Hellofresh - une tuerie !


la réception canon d'une campagne Ulule


Sortir enfin sans se prendre la tête


La meilleure position au monde
arrêtez le temps, c'est bon !


Il trouve son pouce ! (c'est encore le bazar mais quand il l'a, il est tellement bien)


Craquinette qui a poussé comme une fleur !


quand tu fais quelque chose qui te semble un exploit
tu fais un petit selfie et tu l'envoies à ta sœur !


Vouloir arrêter le temps, encore ! On ne peut vivre sans sortir
sans ces beaux paysages, sans le rire des enfants insouciants...


Nouveau jeu qu'elles adorent plus que tout :
le trampo sous la pluie ! 
Elles râlent même s'il fait trop beau 

Les articles à voir

La semaine prochaine
Poucinette et Craquinette reprennent le chemin de l'école pour 15 jours. Mistinguette a un programme aussi mais elle n'aura cours que le mardi toute la journée et le vendredi matin. Chéri profite de son congé paternité, encore quelques jours. Bébé et moi, on va se laisser porter et nous finirons la semaine avec la famille 💖💖💖

mardi 16 juin 2020

Récit d'une naissance en confinement [Partie 2]




Le personnel soignant revient et vérifie le test. Il est très pâle et elles hésitent. Elles préfèrent en refaire un deuxième au cas où. De nouveau, c'est désagréable mais s'il le faut... On attend encore. Bébé me semble calme mais apparaît de petites contractions sur le monito. Que va-t-il se passer ? Le temps me semble long.

Retour des sages femmes bien embêtées, le test est négatif. Mais le premier étant quand même positif, elles se posent la question. Apparemment, elles ne font jamais deux fois le test et auraient dû tout de suite me proposaient un déclenchement. Mais elles semblent hésiter... Je parle bêtement : "si bébé doit arriver aujourd'hui, moi, ça me va !" Qui ne serait pas pressé de rencontrer son enfant ? 

Mylène, la sage femme, me répond : "ah puisque c'est comme ça, j'appelle le docteur, il décidera si on vous garde en surveillance pour un déclenchement éventuellement demain" 

Je la regarde partir. Je me sens excitée. Ce n'est pas possible ?! Par contre, pendant un instant, j'imagine les 24H toute seule à attendre... pfff foutu covid. Elle revient. On vous déclenche maintenant ! ... ... oh

Je me rhabille (pour me déshabiller 10 mètres plus loin - pas de pitié pour le gros bidon) et je les suis. J'arrive dans une petite pièce au mur rose. Le Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry est peint en face de moi, je l'aime beaucoup lui. En quelques secondes, je suis de nouveau déshabillée. Le matériel est prêt. Je n'ai plus qu'à m'installer pour une piqûre. 

Je demande à appeler mon mari. Il attend toujours sur le parking. Cela doit faire un peu plus d'une heure. Je sais qu'il en profite pour gérer ses mails, passer des coups de fils... Alors quand je l'appelle et lui demande d'abord si ça va (réflexe) : je l'entends me dire qu'il a avancé mais qu'il n'a pas eu le temps de tout faire. Je crois qu'il m'explique une ou deux choses mais je me souviens être impatiente de lui dire ce qui va se passer.

Ils vont me déclencher.
Je t'expliquerai. 
Oui, le test était positif, enfin négatif pour le deuxième mais je t'expliquerai.
Tu peux rentrer à la maison et ils appelleront quand le travail aura avancer...

Étrange situation.

Comment peut-il rentrer à la maison ? 
Comment conduit-il en pensant à moi ? 
Comment se sent-il en tant que futur papa ?

à suivre...

dimanche 7 juin 2020

Retour sur notre mois de mai [semaine 18 à 22]

Dernier retour sur la période confinement. C'était un beau mélange de fatigue intense et de découverte de notre nouveau petit bout de chou. Mais les plaisirs ont été mis de côté et ça c'était moins cool. On sait que c'est pour une période mais un mois sans nos petits rituels, ça peut paraître long pour des enfants...

J'avais commencé la reprise en parlant des difficultés (ici) puis un rapide coup d’œil sur le mois de mars (ici), sur celui d'avril (ici) et pour finir la collection Playmobil à découvrir (ici).

Les photos en vrac :


Installation du mobile créé par Manou
Bébé est vraiment de plus en plus observateur


Le retour des beaux jours et des robes qui tournent
(en vrai mes filles ne mettent quasiment jamais de robes ^^)


les premiers biberons !


Discussion avec Papa


Il fait même trop beau pour manger dehors


Heureusement on trouve toujours un peu de temps pour la lecture 


Joli coloriage de Craquinette grâce aux fiches Usborne


Merci justement à Craquinette qui s'est mise à la photo

Voici SES photos :


Tiens une énorme bête parmi les Monster High


la famille Sirène 
réalisé avec les kits d'activités des artistes
(j'ai partagé sur Facebook ^^)


Mise en scène : Elsa va se coucher


Complètement fan de cette photo


Merci pour votre fidélité ;)
Toujours aussi discrète 
mais c'est que vous me ressemblez beaucoup 

A très vite !

mardi 2 juin 2020

Récit d'une naissance en confinement [Partie 1]



Aujourd'hui, je reviens sur l'arrivée de notre bébé. Avec un peu de recul déjà, puisque demain, il fêtera ses 2 mois parmi nous. Mais ce recul est nécessaire pour ne pas laisser les émotions prendre trop le dessus
#viemaviedhypersensible

Je reviens donc au 3 avril 2020. En fin de matinée, je postais une photo de mon ventre avec un monito installé. Je suis chez moi. L'hôpital doit être évité au maximum. La sage femme me rend visite régulièrement. 


Je lui explique des petits désagréments - je perds un peu d'eau depuis quelques jours, c'est léger mais quand même. La sage femme appelle la maternité, elle me prend un rendez-vous en début d'après-midi afin de vérifier, avec un test, si la poche des eaux est fissurée. Elle m'explique les différents scénarios en fonction des résultats et me conseille de prendre mes affaires au cas où.

Je l'explique aux filles qui sautent de joie, pour elles, c'est sûr, je ne reviendrais pas ce soir. Le Papa arrive bientôt et nous mangeons ensemble en se demandant ce qui va se passer. Avec 20 jours d'avance et peu de contraction, je ne me fais pas d'illusion, je serais vite rentrée. 

Il est 14H quand j'arrive à la maternité. Le Papa doit attendre sur le parking. Il n'a pas le droit de venir. Il m'accompagne tout de même jusqu'à la porte. C'est étrange. Il n'y a personne et je n'ai pas bien compris le chemin exact par lequel je dois passer. On m'a dit de passer par la tente de contrôle. Sauf que lorsque j'arrive à la tente, on me dit de ne surtout pas passer par là puisque je suis enceinte. Il y a pas mal d'incohérence et ce ne sera pas les seules...

Je suis reçue par une étudiante, Céline et une sage femme Mylène. Elles me font le test. C'est désagréable mais rapide. Il faut attendre pour la lecture du résultat. En attendant, on me pose à nouveau un monito. J'entends Mylène expliquer à l'étudiante qu'elle n'aurait pas dû passer par là - règle sanitaire, j'imagine. Je réfléchis à toutes les difficultés qu'on doit avoir à travailler dans ce milieu avec les événements actuels. Puis je m'attarde sur les posters, affiches et faire-parts accrochés dans la petite pièce. Est-ce que je rencontrerai mon bébé aujourd'hui ? J'en suis vraiment incertaine mais je lui parle à demi-mots : 

bébé si tu veux qu'on se rencontre, 
je suis prête et je t'accompagnerai. 
Je te donnerai la force nécessaire pour cet étrange chemin 
et je te promets amour et tendresse...


à suivre...

dimanche 31 mai 2020

Retour sur notre mois d'avril [Semaine 14 à 17]

Je continue le petit retour période confinement. Le mois a vite été exceptionnel avec l'arrivée de notre quatrième bébé le 3 avril.

N'hésitez pas à découvrir la nouvelle collection Playmobil si ce n'est pas déjà fait, c'est → ici !

Les photos en vrac :


Arrivée de bébé
  • Bébé dans son berceau à la maternité
  • Carte Bienvenue Bébé
  • A peine arrivé, les grandes sœurs veulent être près de lui
  • Un des premiers bains à la maison - le début des instants détentes


Jeux entre filles

  • Harry Potter - jeu de carte
  • Une cuillère pour Martin - Craquinette retombe en enfance
  • Super défi - un jeu de mon enfance
  • La chasse aux monstres - acheté d'occasion, Craquinette aime beaucoup
  • La tarte de tri - elle nous a aidé pour les maths
  • La course à l'héritage - le jeu préféré de Mistinguette
  • Dix de chute - je ne compte plus les parties
  • 7 familles - jeu de cartes que l'on sort facilement
  • Fais ta valise - je suis une quiche à ce jeu !



Activités

  • Des fiches usborne pour travailler facilement
  • Cuisine pour Craquinette - elle aime de plus en plus et se débrouille presque toute seule
  • Carte aux trésors - avec vieillissement du papier, Poucinette était ravie
  • Poucinette s'est mise à écrire un livre - à suivre

Le défi des 100 oeufs

Nous avons fêté Pâques en toute simplicité 
Mais pour amuser les filles, j'ai lancé le défi des 100 oeufs

J'ai caché 100 oeufs à travers toute la maison et même le jardin
il fallait les retrouver et venir les placer sur une planche récapitulative
Pour les plus difficiles, des mini défis à résoudre pour obtenir les indices

Seconde partie, un autre jour 
100 défis : question, sport, adresse, mémoire, ... à réaliser
Chaque défi gagné permet de décoller un oeuf et de le mettre dans une boîte

A la fin, elles ont gagné des petits cadeaux ;)


Arrivage de cadeaux

Très étrange de ne voir personne et de ne pas présenter bébé
Mais quelques colis ont réussi à arriver !

Manou a confectionné masque, chaussons et porte-cartes
Le premier cadeau a été donné par notre voisine à travers le grillage, cadeau mis sous quarantaine avant de nous être offert ^^ (merci encore)

Les colis

Plus de magasins, plus de courriers comme avant, plus de sorties...
pour se faire un plaisir, j'ai proposé aux filles de se choisir une box pour le mois

  • Mistinguette (pas en photo) a choisi la My Little Box - je l'ai trouvé trop mignonne et plutôt bien rapport qualité/prix 
  • Poucinette un abonnement au magazine Spirou - je n'aurais pas pensé mais elle l'attend toutes les semaines avec impatience
  • Craquinette - sans surprise - une box Bonbons - j'ai commandé chez Générations souvenirs et elle était tellement contente de choisir une jolie quantité de bonbons


J'ai renouvelé l'expérience pour mai et juin mais d'une autre manière, je vous dirais cela très vite 


BONNE SEMAINE A TOUS !


mardi 26 mai 2020

La nouvelle collection Playmobil : les métiers [Altaya]

Aujourd'hui, je suis contente de vous présenter la nouvelle collection Altaya.


PLAYMOBIL Les métiers 

Ici, nous adorons les Playmobil. Depuis toute petite, avec ma sœur, nous avons joué avec ses figurines, vivant un tas d'aventures (j'aurais pu dire "en avant les histoires") et d'ailleurs on les a conservé. Mais, c'est avec plaisir, que, dès que nous avons eu des enfants, nous avons acheté des nouveaux Playmobil. La magie a opéré et nous sommes envahis ^^

Quelle bonne idée de découvrir les métiers par le jeu. De plus, Playmobil les présente sans stéréotype et ça on valide ! 


Chaque numéro va permettre à l'enfant de s'amuser avec une figurine et ses accessoires représentant un métier. Puis, on va continuer à s'informer grâce au livre de 32 pages. 

Découvrons quelques photos du contenu des livres :


de la bande dessinée


les différentes possibilités au sein d'un métier


les personnalités qui ont marqué l'histoire


des tests


des activités


les atouts du métier


La collection comprend beaucoup de métiers, les filles ont repéré : l'explorateur polaire, la soigneuse, le chimiste... et plein d'autres ! TOUTE LA COLLECTION EST → ICI 

Je vous invite à utiliser mon code promo pour bénéficier de tous les avantages : PLAYMO2020

Il y a de super cadeaux à découvrir : 
  • cahier de notes (que vous piquerez à vos enfants ^^)
  • mug (pour papa ?)
  • une boîte de rangement avec petite boîte à compartiments (très pratique)


Il y a également l'hélicoptère de secours Playmobil si vous choisissez le prélèvement automatique et pour les VIP, une offre exclusive d'un Playmobil de collection en résine (que je verrais très bien offrir à ma sœur)


Et si vous vous décidez avant le 31 mai, deux cadeaux s'ajouteront lors de vos envois : un puzzle et un bac de rangement !


Mon avis : je trouve cette collection très complète et intéressante. On s'est d'ailleurs interrogé sur certains métiers avec les filles. Playmobil est une valeur sûre pour nous donc côté jouet, on ne se pose aucune question. Coté livre, je suis agréablement surprise. Le contenu est varié et autant distrayant qu'instructif. Très bien ! 
Comme beaucoup, j'aimerais bien avoir la collection complète et l'exposer mais avec les enfants, il vaut mieux posséder le bac, ce sera déjà bien ^^



dimanche 24 mai 2020

Retour sur notre mois de mars [semaine 12 et 13]

Il m'est toujours difficile de venir écrire alors je profite d'avoir quelques minutes pour vous faire un retour sur le mois de mars. Il paraît tellement loin ^^


Mars, j'étais enceinte. Bébé pirouettait dans mon ventre et j'espérais qu'il s'apaise et qu'il se positionne bien. Les filles étaient à la maison et les journées rythmées par l'école.

Les photos en vrac : 


Installation. J'ai laissé mon bureau aux filles.
J'ai vidé des étagères pour qu'elles installent leurs matériels.
Chacune son espace de travail.


Les premiers cours arrivent... on a établi un planning.


Je n'ai pas acheté de rouleaux de PQ, ni de pâtes...
mais j'ai bravé la foule pour des cahiers d'activités ^^


Parfois, une partie de jeux de société juste après ma sieste


Le rendez-vous de 13h30


Mes trois louloutes en plein travail


Pour la grande qui est au collège, il a fallu s'occuper 
puisque la connexion avec le collège était mauvaise
ici : nous avons réalisé des activités scientifiques


la maîtresse de CP qui demande des dessins pour décorer sa maison
elle fait une heureuse 


chaque fin de semaine, petite récompense et félicitations 
pour le travail accompli et la rigueur aussi ! 


On a aussi étudié certaines œuvres d'art


Heureusement, nous avons un jardin
les filles y passent beaucoup de temps !


Préparation des cadeaux pour bébé
les emballages étaient originaux !


Activité peinture avec les filles
apprendre à dessiner un super-héros


BONNE SEMAINE A TOUS !