vendredi 12 février 2016

Aucune gestion du stress : super !



Oui, ce titre est génial ! Je suis vraiment une quiche en titre accrocheur, si vous avez un bouquin... Non en réalité il me faudrait un livre sur la gestion du stress... oui je sais ça existe et j'ai le choix en plus. 

Le truc avec les livres "psy" c'est que je suis toujours tentée, parfois même j'en ramène à la maison, je lis quelques pages et j'ai l'impression que ça marche ! Leurs conseils, leurs astuces... tout. Sauf que le ressenti passé, madame Stress (ou angoisse c'est selon) revient au grand galop.

Oui parce que tout ça, ça a un rapport avec l'équitation. (Là il faut suivre) 


Attends, d'abord je t'explique comment MOI je suis. Je suis de nature angoissée mais à l'extrême. Il ne faut pas croire j'arrive à vivre (et pourtant c'était loin d'être gagné). 

  • Si je prends un avion, il va se scratcher (on connait le nombre de survivants dans ce cas)
  • Si mes filles partent en voyage scolaire, le chauffeur va se planter (oui même pour un trajet école/piscine) 
  • Si je marche avec mes enfants sur un trottoir, un taré va sortir de chez lui en voiture (et je ne te parle pas de quand on traverse la route)
  • Si un inconnu nous parle, c'est à chaque fois pour nous vouloir du mal.


Là tu te dis que je suis folle et tu te demandes comment je fais pour vivre... ben moi aussi.

C'est comme ça. Quand j'étais petite, on habitait un immeuble, il était évident pour moi qu'un voleur choisirait ma fenêtre sur les 300 qu'il y avait, qu'il grimperait sur le mur lisse jusqu'au 3ème étage et tout ça pour me prendre mes Polly Pocket. Qu'est-ce que j'ai mal dormi à cette époque là... et le pire c'est que je vivais en gendarmerie ! Imagine si ça n'avait pas été le cas !?!

J'ai des astuces pour moins stresser mais ça ne fonctionne pas toujours et mon pauvre mari doit souvent faire preuve de patience.

Et à l'inverse, il y a des choses que je vais prendre en main sans pleurer, en étant debout jusqu'à la fin, sans m'écrouler... parce qu'il le faudra. Et ça marche super bien quand c'est mes enfants et mon mari qui se sentent stresser, tout disparait et je ne pense plus qu'à une chose leur changer les idées et les aider.


Mais il y a un lieu où bon sang c'est trop dur. Je perds mes moyens. Je me sens nouille (après la quiche... je vais finir je serais du flan et vous aurez fait votre repas). Il n'y a rien à faire.

L'activité sportive de mes filles

Que ce soit à l'équitation pour ma grande ou à la gym pour Emélia, je ne gère rien. Je pleure en cachette dès que je vois Akilina galoper avec son cheval ou Emélia qui avance sur une poutre. Et au spectacle je prévois la boîte à mouchoirs. 

Je suis généralement émotive mais là... c'est hallucinant !!!

Si ce n'était que de l'émotion ça irait mais si je dois intervenir, je me rends compte que ce n'est pas ça.

Akilina, à sa reprise, a eu des angoisses, elle s'inquiétait d'avoir des douleurs dans le ventre (les abdos avaient beaucoup travailler) et moi plutôt que de la rassurer, j'étais déjà en train de capituler : allez on enlève la bombe, on arrête tout, ce n'est pas grave, on fera autre chose.

Donc là on applaudi la persévérance, la fuite devant l'échec... 

Quand la mono est arrivé, elle a dit deux, trois mots, a mis Akilina en selle et elle est partie en disant "tout ira bien", sans violence, rassurante, pro quoi. 
Et moi j'avais le coeur à 200, mon bébé (de 7 ans oui je sais) s'en allant sur son cheval... comment allais-je la récupérer? 
Je l'ai récupéré tout sourire 1h après, prête à recommencer. 
Je me suis rendue compte de ma bêtise, je m'en suis voulue.

Je me suis aussi dit : plus jamais.

Mais c'était sans compter sur Madame Angoisse c'est ma plus vieille pote et aujourd'hui j'ai déposé Akilina pour son galop 1. Premier examen. 

Moi perso ça ne me stressait pas (pour une fois) mais quand j'ai vu la bouille de ma fille, j'ai vu que elle, elle stressait à fond.

Ce midi son papa lui a envoyé un message pour lui donner du courage et lui faire un gros bisous.

Pendant la préparation de son sac : " Heureusement que Papa m'a donné son courage parce que tout à l'heure j'avais peur " 

Dans la voiture : " J'écoute la musique parce que j'ai la trouille "

Quand j'ai laissé ma grande à son stage et que je me suis retournée pour lui faire un coucou, là, mon cœur s'est emballée, là j'ai pris son stress, là j'ai angoissé... j'aurais voulu être près d'elle, lui tenir la main (en bonne mère poule) et je suis montée dans la voiture avec une envie de pleurer.

Mais punaise c'est rien là !!! Elle passe seulement son galop 1 !!! 

Franchement on en reparlera... ce n'est pas fini !

Je vous laisse, je vais compter les minutes, je la récupère dans 2h...

4 commentaires:

  1. tu as le mérite de m'avoir fait beaucoup beaucoup rire ! bon je vais t'avouer que c'est de famille pour les idées farfelues j'en ai des tonnes aussi qui peuvent me traverser l'esprit ! la solution est peut-être dans l'âge ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui certainement, je sens déjà une nette amélioration par rapport à avant :)

      Supprimer
  2. Ma mère a toujours été stressée (comme toi). Au final, cela ne l’a pas empêché d’être une superbe maman. Je suis certaine que tu l’es aussi. ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très gentil ! Avec mes filles on en rigole, elles ont bien compris que mes angoisses étaient inutiles la plupart du temps ^^

      Supprimer

Un petit mot fait toujours plaisir, merci !